Le secteur de l’automobile offre de véritables opportunités aux jeunes diplômés, quels que soient leurs profils et leurs domaines de compétences. Découvrez l’ensemble des métiers de l’automobile.

L’électronicien automobile veille au bon fonctionnement de tous les systèmes électroniques dont sont pourvus les véhicules modernes : système de navigation, carte électronique, dispositif anti-collision, climatisation..
Les missions d’un électronicien automobile :
Ce technicien contrôle les applications de l’électronique embarquée et effectue des tests, à l’aide d’appareils de mesure et de contrôle informatisés, afin d’établir un diagnostic. L’analyse des résultats obtenus lui permet d’assurer la maintenance préventive et corrective de moteurs thermiques et équipements périphériques, de systèmes électriques / électroniques / pneumatiques / hydrauliques et optiques, par exemple, garantissant la conduite, le confort et la sécurité du véhicule. Il peut également réaliser la pose des accessoires sur véhicules.
Un bon communicant :
Outre la maîtrise des outils de diagnostic et des technologies liées aux véhicules, l’électronicien automobile doit être un bon communicant et être à l’écoute des clients : il accueille et conseille la clientèle au quotidien.
Compétences et qualités requises pour devenir électronicien automobile:
  • Maîtrise des outils informatiques et des équipements de diagnostic
  • Capacités d’analyse et d’interprétation des grandeurs physiques
  • Intérêt pour les nouvelles technologies
  • Rigueur

Les débouchés du métier :
L’électronicien automobile travaille dans un atelier qu’il organise et gère de manière à en optimiser le fonctionnement. Avec un complément de formation (un Bac +2 ou un Bac +3), ce technicien peut accéder à un poste d’expert en diagnostic ou devenir conseiller technique et assurer alors la formation des réparateurs.

Doté d’un très bon sens de l’organisation et d’un esprit relationnel hors pair, son rôle est de planifier l’ensemble des entretiens et réparations devant être entrepris par la concession tout en optimisant la planification de son équipe. Le conseiller technique est le lien entre l’atelier et la concession.

Missions :
  • Réaliser le diagnostic et la mise en œuvre des contrôles et réglages d’essais,
  • Réaliser toutes les activités techniques,
  • Vérifier que le diagnostic réalisé et les réparations effectuées sont en adéquation sur le plan technique,
  • Organiser et gérer la maintenance,
  • Intervenir sur véhicule hybride essence/électrique.
  • Etre en appui technique sur des problématiques auprès des mécaniciens de l’atelier,
  • Transmettre ses connaissances et son expérience aux mécaniciens,
  • Jouer un rôle de tuteur auprès des stagiaires,
  • Appliquer les procédures qualité en vigueur dans l’entreprise.

Évolutions de carrière :
Il peut évoluer vers le métier d’expert automobile. Il est également courant de poursuivre en tant que chef d’équipe ou d’atelier. Il peut également prétendre à des postes de réceptionnaire ou formateur.

Au sein d’une concession ou d’un atelier automobile, le technicien diagnostic réceptionne les véhicules et procède à une série de mesures en vue d’établir un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement. Il indique ensuite la démarche de réparation, ou de remplacement de pièces et composants

Missions :
  • Recevoir la clientèle et prendre en charge les véhicules.
  • Gérer rapidement les interventions de service rapide.
  • Réaliser les différents contrôles et essais puis établir un diagnostic de dysfonctionnement.
  • Organiser les opérations de maintenance ou réparation.
  • Effectuer la réparation ou le remplacement de pièces mécaniques, électriques et électroniques des véhicules automobiles.
  • Poser des accessoires sur véhicules.
  • Remplir les bordereaux d’opérations.

Compétences :

  • Posséder d’excellentes connaissances en mécanique auto.
  • Connaissance en technologie électrique, électronique, et en méthodologie du diagnostic et d’analyse fonctionnelle et structurelle.
  • Être expert des recherches de pannes.
  • Bon esprit d’analyse.
  • Intervenir rapidement et efficacement sur les véhicules (services rapides).

 

Évolutions de carrière : 
Le technicien diagnostic peut évoluer vers le métier d’expert automobile ou d’inspecteur technique. En entreprise, il est courant de poursuivre en tant que chef d’équipe ou d’atelier. Il peut également prétendre à des postes de technico-commercial après plusieurs années d’expérience. Réceptionnaire ou formateur sont d’autres possibilités d’évolution.

L’électricien-électronicien automobile est chargé de rechercher, diagnostiquer et résoudre tout dysfonctionnement ou panne des systèmes électriques et électroniques qui équipent les voitures.
Il possède à la base des connaissances en électricité et en mécanique. Avec les évolutions technologiques, il devient maintenant un véritable technicien de la maintenance automobile spécialisé en électronique.
A l’aide d’appareils de mesure et de contrôle perfectionnés, l’électricien électronicien automobile contrôle l’allumage, l’injection électronique, le système antipollution, l’ordinateur de bord, le système GPS ou la climatisation.
Il est le plus souvent employé dans les grands garages et les services d’entretien ou après-vente des constructeurs ou des concessionnaires. Les centres de contrôle sont aussi un terrain d’intervention pour ce spécialiste.
Missions :
Ce professionnel doit avoir une très bonne connaissance de la technique automobile et s’adapter aux évolutions qui sont nombreuses et rapides dans ce domaine.
Ses principales activités sont :
– Effectuer la maintenance préventive et curative sur l’ensemble des véhicules de l’atelier,
– Réaliser les différents diagnostics électroniques et manuels sur les véhicules,
– Montage d’équipements électronique embarqué.
– Réaliser tous les travaux de dépannage en électricité sur véhicules légers et poids lourds.
– Réaliser des actions d’entretien préventif et curatif sur l’ensemble du matériel et des équipements électriques.
– Repérer les différents éléments électroniques et leur mode de fixation, les assembler et en contrôler le bon  fonctionnement.
– Contribuer à la qualité de service attendue de nos clients en veillant à l’état de présentation du véhicule.

Compétences :
  • Connaissances avancées en technique automobile, mécanique et électronique embarqué
  • Connaissances en informatique embarqué,
  • Posséder un fort esprit d’équipe, et être autonome,

Évolutions:
Après quelques années de pratique, il peut évoluer vers des fonctions de chef d’atelier. Il est employé dans des entreprises aux activités élargies au-delà du secteur automobile : poids lourds, engins de travaux publics, etc.

Le(la) carrossier(ère) peintre réalise l’ensemble des interventions en carrosserie et peinture au sein d’un atelier.
Le quotidien du carrossier peintre :
De la préparation des surfaces à l’application des couches de finition, ce professionnel de la peinture sait tout faire : décaper, poncer, dégraisser, protéger… Il peut également établir des diagnostics de déformations des véhicules accidentés.
Contrôler et ajuster :
En carrosserie, il contrôle les déformations d’un véhicule, remplace, ajuste et règle différents éléments (amovibles, soudés, collés…). Il remet en place des éléments de carrosserie (pare-chocs…) en très mauvais état, bouche les rayures et réalise des poses d’organes mécaniques, électriques, électroniques ou d’éléments d’habillage comme les tableaux de bord. Il peut participer à la réalisation des travaux de sellerie (sièges, garnitures…), au remplacement et à la réparation de tout vitrage.
Décaper, poncer, maroufler :
En peinture, il se charge de la protection et du traitement des surfaces, du masticage, du ponçage, de l’apprêtage et du marouflage. Ces tâches constituent une grande partie de son travail. Il détermine également la teinte de peinture (métallisée, vernie, nacrée ou opaque) à appliquer, la réalise à l’aide d’un nuancier et l’applique minutieusement, après avoir protégé les vitres, les phares et les chromes.

Compétences et Qualités requises pour devenir carrossier peintre :
  • Maîtrise des techniques de mesure, de soudage, du travail des métaux, des plastiques et des procédés d’assemblage
  • Connaissance des matériaux et produits de traitement
  • Maîtrise des matériels électriques et électroniques
  • Respect des règles d’hygiène et des normes de sécurité
  • Résistance physique
  • Patience et dextérité

Les débouchés du métier :
Ce professionnel travaille en atelier de carrosserie. Avec des techniques qui évoluent continuellement, l’industrie automobile exige des peintres compétents pour répondre aux besoins de plus en plus pointus du secteur.
Evolution professionnelle :
Après plusieurs années d’expérience, le carrossier peintre peut évoluer vers un poste de chef d’équipe ou chef d’atelier. Il peut également se spécialiser dans la décoration artistique de la carrosserie des véhicules ou bien créer et gérer son propre atelier de peinture et de carrosserie.

Le chef d’atelier est le responsable garant de la bonne organisation de l’atelier. Autrement dit, c’est le pilier de l’unité de production, son poste est un poste à responsabilités. Effectuant des travaux de coordination, d’animation d’une équipe, il s’assure de la bonne marche de la production d’une entreprise. Véritable interface entre les clients et les exécutants, il doit s’assurer de l’atteinte des objectifs de la société en termes de qualité et de quantité. Il est le « superviseur » d’une unité de production. Alors, le chef d’atelier agit sur  le management de son unité et la responsabilité de son bon fonctionnement.
Les activités du chef d’atelier consistent à organiser le travail de l’atelier, avec la répartition des postes et des tâches à accomplir, ainsi que la gestion des commandes à honorer. Dans le but d’atteindre les objectifs fixés en termes de délais et qualité, mais aussi de quantité et de coûts.

Missions principales
  • Encadrer les équipes de l’atelier et les former,
  • Planifier l’activité des membres de l’atelier et gérer les absences,
  • Vérifier le suivi de l’activité et contrôler les éléments de gestion administrative et comptable,
  • Assurer le contrôle et le suivi de la conformité réglementaire des véhicules,
  • Gestion de la relation avec l’expert,
  • Traiter les réclamations et contribuer à la gestion des litiges.

Formation :
Une personne peut prétendre au poste de chef d’atelier après plusieurs années d’expériences en atelier en tant que mécanicien/ carrossier puis réceptionnaire après-vente ou chef d’équipe mécanique et/ou carrosserie.
Compétences :
Le chef d’atelier fait preuve d’autonomie dans l’organisation de l’atelier et de responsabilités, il gère les priorités et améliore la production de l’atelier. Doté d’un excellent relationnel il résout les conflits et  communique avec facilité dans l’atelier et avec les autres services de l’entreprise.
Il maîtrise les techniques et équipements de l’atelier et forme ses équipes sur le respect des procédures à respecter. Il possède un esprit d’analyse, sait rédiger des comptes rendus et réaliser des tableaux de suivi de production.

L’adjoint chef d’atelier soutien le chef d’atelier dans l’animation de l’atelier au quotidien.
Missions :
– Assurer en soutien de son responsable, l’encadrement des équipes mécanique et/ou carrosserie,
– Contribuer au développement de la satisfaction clients,
– Assurer l’application des règles, normes et procédures en matière d’après-vente,
– Participer à la gestion financière de l’activité après-vente
– Traiter les réclamations et gestion des litiges,
– Encadrer l’ensemble des activités administratives.
Évolutions de carrière :
Avec de l’expérience, l’adjoint au chef d’atelier peut devenir chef d’atelier ou responsable après vente selon ses compétences métiers et ses aptitudes managériales.

Le responsable après-vente exerce au sein du service maintenance des entreprises du secteur automobile. Il est responsable des travaux de maintenance ou des réparations d’appareils productifs, par exemple, et est l’interlocuteur privilégié des clients professionnels. Chez un concessionnaire automobile, il gère les services après-vente pour une clientèle de particuliers.

Missions :
  • Gérer le service après-vente (budget, factures, personnel, plannings, répartition des charges de travail, etc.).
  • Animer et diriger les collaborateurs du service (techniciens de maintenance, agents de service).
  • Participer au recrutement et à l’évolution professionnelle, organiser la formation du personnel.
  • Gérer les réclamations des clients.
  • Commander les pièces de rechange, choisir le matériel de dépannage.
  • Signaler les problèmes techniques rencontrés par les clients.
Compétences
  • Expert en gestion après-vente.
  • Maîtrise des techniques de l’automobile (en électronique, électrotechnique, mécanique…).
  • Assume de grandes responsabilités (garant de la qualité des interventions des techniciens).
  • Bonnes compétences en management.
  • Goût du contact et diplomatie.
  • Mobile et disponible.
  • Parle l’anglais.
  • S’informe sur les évolutions technologiques et nouveautés de l’automobile.

Évolutions de carrière :
Le responsable après-vente peut prendre les fonctions de responsable des ventes ou du service commercial. Après plusieurs années d’expérience, il est possible de prétendre au poste de directeur des ventes.

Le Responsable Magasin est une personne qui est chargé d’organiser et développer l’activité d’un point de vente – magasin, tout en respectant la politique commerciale de l’entreprise. En outre, le responsable magasin gère ses équipes de vente et les motive pour atteindre les objectifs fixés par la direction commerciale, et pour développer le chiffre d’affaires du magasin.
Missions :
Au management du secteur vente des pièces de rechange, accessoires et produits (P.R.A) : détermination et suivi des objectifs, encadrement des collaborateurs ;
À l’organisation et à la gestion de la commercialisation des P.R.A : suivi de l’activité, élaboration et suivi annuel du budget, gestion des flux et des stocks P.R.A, traitement des réclamations, démarche qualité ;
Au développement commercial des P.R.A.

Le magasinier dans le secteur automobile a pour mission de vendre des pièces détachées. Il travaille au sein des concessions automobiles, des distributeurs agréés et des services après vente des succursales automobiles ou chez des garagistes. Le magasinier conseille les clients, les sert au comptoir et gère l’approvisionnement des pièces automobiles (pneus, plaquettes de frein, rétroviseurs, phares, pare-brises, etc.).
Missions :
Le magasinier travaille auprès des clients pour les conseiller, leur donner des informations techniques, des prix, etc., mais aussi dans la réserve où il gère les stocks de pièces détachées. Il répond aux nombreuses commandes passées par téléphone ou par Internet et veille à l’approvisionnement quotidien. Il fait l’inventaire de toutes les pièces commandées, livrées, puis vendues aux particuliers. De même, il doit garder une trace des transactions dans des bases de données informatiques et assure les facturations et la gestion de la caisse.

Compétences:
  • Posséder un bon sens du relationnel et avoir le goût de la vente
  • Connaître les pièces automobiles
  • Justifier de bonnes notions informatiques
  • Rigueur et organisation

Évolutions de carrière : 
Il est possible de gravir les échelons en montrant du dynamisme, un talent de gestionnaire et le sens du commerce. Le magasinier peut ainsi devenir responsable de magasin de pièces détachées et d’accessoires ou d’un garage. Selon la taille de la structure, il peut également devenir chef d’entrepôt ou responsable des commandes et expéditions.

L’animateur réseau a la responsabilité de l’animation du réseau dans les domaines suivants: technique, qualité, formation, commercial, communication…
Il peut intervenir pour différents clients et dans plusieurs structures :  Réseau de distributeurs, Constructeurs automobiles, Equipementiers automobiles, Franchises, Points de vente, Réseaux de location …

Missions :
  • Identifier les besoins clients
  • Elaborer et piloter le plan de développement (au niveau régional, national ou international) dans le respect de la stratégie afin d’atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs,
  • Développer le chiffre d’affaires sur le secteur géographique dédié,
  • Animer les équipes commerciales et participer au développement de l’activité,
  • Elaborer un plan de prospection et mettre en place les actions commerciales nécessaires,
  • Mettre en place les actions et outils développés en lien avec le service marketing et en s’appuyant sur une stratégie digitale,
  • Animer les formations spécifiques si nécessaire,
  • Assurer une communication fluide ascendante et descendante avec l’ensemble des services concernés,
  • Etre le garant de la satisfaction des clients et force de proposition pour apporter des solutions aux problèmes rencontrés.
  • Ce poste nécessite des déplacements réguliers.
Compétences :
  • Qualités relationnelles,
  • Goût du challenge et fortes capacités de conviction
  • Sens du service client développé
  • Capacité à travailler en mode projet
  • Bonne maîtrise des outils informatiques